Les belles de New Bell
de Wokmeni Patrick Gaël (Cameroun)

Les belles de New Bell

Les belles de New Bell

Au cameroun, "plus d'un jeune a le sang à l'oeil". Cette expression qui a pignon sur rue traduit la détermination avec laquelle les uns et les autres, tentent d'assurer leur quotidien, aux prises avec une adversite coriace, et à quel point ils sont préts à tout ou presque pour ne pas couler au fond de l'océan de la galére, quitte à passer des pactes inavouables avec toutes sortes de diables locaux en quête d'âmes achetables.
 
Né à New Bell, le grand quartier populaire et populeux de Douala, archétype de ce que la langue du rap et du hip hop appelle le ghetto, Patrick Wokmeni y a grandi et y vit toujour aujourd'hui. Lui, c'est la photographie qui lui a fait de l'oeil, et s'y est mis comme on se jette à l'eau pour apprendre à nager, surfant sur l'irruption du numérique et son instantanéité du résultat.
 
La nuit sera son premier centre d'intérét. La nuit qui seule sait, théatre de masques et labyrinthe jonché d'illusions en fausses couleurs, entre stupre et lucre. Fort de sa proximité, Patrick traque des attitudes dans les interstices et les fixe. Entre ébriété et lucidité, les clichés révèlent quelque chose de la déliquescence qui vrille la société camerounaise de la post-indépendance. Ou de la nuit comme un refuge pour la désespérance chronique au voisinage nord de la latitude zero.

Lionel Manga, écrivain camerounais

BAZOUAM, UNE EXPOSITION HOMMAGE AUX CRéATEURS- ARTISANS

Caroline Blache

2017-04-24 10:04:20

© Afriphoto. Les textes publiés sur le site www.afriphoto.com sont protégés par la législation française du copyright.
Toute publication, même partielle, des textes et des visuels doit être soumise à autorisation ou à négociation de droits d'auteur. Merci de contacter pour cela la rédaction d'Afriphoto.