The Grand Hotel


Mário Macilau

The Grand Hotel

L'hôtel a ouvert en 1954. Il était alors présenté comme la «fierté de l'Afrique», et était largement considéré comme le plus grand hôtel et le plus raffiné sur le continent. Ses propriétaires avaient l'intention d'inclure un casino, mais ils n’ont pas obtenu l'autorisation nécessaire du gouvernement. L'hôtel n'a jamais été rentable, et n'a jamais attiré la clientèle riche pour laquelle il a été conçu. Il a fermé ses portes en tant qu’hôtel dans les années 1960. La piscine et les salles de conférence ont continué à être utilisé durant les années 1960 et même après l'indépendance en 1975. Le dernier événement organisé dans l’hôtel eu lieu la nuit nouvel an en 1980.

Après l'indépendance du Mozambique en 1975, de nombreux Portugais blancs ont quitté la ville. Le Mozambique a été ravagé par une guerre civile de 1977 à 1992, opposant les marxistes du FRELIMO, qui contrôlait le gouvernement, et les rebelles de la RENAMO, descendant vers le chaos total près de deux ans. Le pays a été plongé dans la famine, la maladie et la pauvreté. Dans la ville de Beira, le célèbre Grand Hôtel a été occupée par environ 1.000 Beirans sans-abri, et à la fin de la guerre civile, il était presque en ruine.

Depuis l'indépendance en 1975, son sous-sol a été utilisé comme cellule pour détenir des prisonniers politiques. Certains membres de la police et de l'armée ont commencé à utiliser le troisième étage comme quartiers d'habitation. Après 1981, c’est la population qui l’a investie. Les nouveaux occupants ont utilisé les parquets comme combustible. Le bâtiment d'aujourd'hui n'a pas d'eau courante ni électricité, et est actuellement habité par plus de 2.000 familles.


© Afriphoto. Les textes publiés sur le site www.afriphoto.com sont protégés par la législation française du copyright.
Toute publication, même partielle, des textes et des visuels doit être soumise à autorisation ou à négociation de droits d'auteur. Merci de contacter pour cela la rédaction d'Afriphoto.